Saison
2017 / 2018
Théâtre du Seuil Chartres - Eure et Loir : spectacles et ateliers
 

2015-2016

 

MARCEL KANCHE

L'épaisseur du vide - Chanson 23-10-2015

 Au commencement il y a un rêve de Juin 2013. Rêve d’un lieu, d’un groupede personnes hétéroclites. d’un mouvement d’ensemble. D’une chorégraphie orpheline de musique. Ce rêve prend corps en août sur le lieu rêvé. Amis de tous âges sont convoqués. Après plusieurs jours de répétitions. Le mouvement est filmé, Quelque chose se précise tel un poème en prose déroulant l’évidence. D’autres scènes non

rêvées sont filmés. A la lecture des rushs. Il y a ces chansons, ces textes, ces musiques en attentes qui prennent corps dans l’image. L’objet se précise. Un film onirique défile sur des chansons, sur des musiques. Tel un dead man ou the last day. Il nous faut faire d’autres images, d’autres sons. Travailler la jonction du vide et du plein. Hors scène, il faudra réfléchir au support. Cd ? Dvd ? Scopitone ? You tube ? Sur scène (la vision est claire) Il y aura un tunnel que l’on traversera à fond. Au bout il nous faudra respirer.

Fidèle ami, homme vrai, Marcel Kanche trouve toujours un prétexte pour venir effleurer le 
silence de la pierre. Depuis quelques années, la critique se réveille et l’encense, le qualifie de Tom Waits français… Faut-il le rappeler? Vanessa Paradis et -M- chantent Marcel Kanche…




MARTINE DEREÏ

Guitare classique - Chant lyrique - Musique classiqueJeu. 19 novembre à 20h30

Martine DEREÏ commence à se produire en soliste dès l'âge de 14 ans. Premier Prix de guitare classique à 18 ans, elle intègre parallèlement La Chapelle Royale et entame une carrière de chanteuse lyrique.

Son jeu se caractérise par une profonde musicalité alliée à une palette sonore riche et fine, à travers un répertoire étendu : XXème siècle (Villa-Lobos, Tarrega), romantiques (Carcassi, Giulani), Baroque (Bach) et Renaissance (Dowland, Milan).

Martine Dereï possède un répertoire étendu, des pièces romantiques et contemporaines typiquement écrites pour la guitare, aux compositions transcrites du luth ou du violoncelle (suites de J.S Bach). Elle fait sonner son instrument dans des registres différents, pour restituer l'esprit de chaque époque.

 Martine Dereï  jouera et chantera a capella dans notre magnifique chapelle




LOUIS VILLE

Le bal des fous - Chanson Sam. 23 janvier à 20h30

La musique de Louis a toutes les couleurs du monde, des confins de l’Orient aux Balkans, de la chanson populaire française au Blues cajun. Louis qui se décrit comme un artisan et non un artiste, peint des paysages d’une beauté mélancolique dans lesquels il nous promène dans des mondes fantasmagoriques, peuplé de tout, de rien mais surtout d’amour. Au fil des années, son charisme exceptionnel a fait chavirer d’émotion un public toujours plus dense qu’il transporte avec humour dans son univers sensible.Il emploiera plus volontiers le terme d’artisan pour évoquer son travail, sa musique et son écriture, «tout peut être source d’inspiration, l’amour, une image, une émotion et après, comme le fait un artisan, il faut construire, c’est un travail de longue haleine...» 
Guitariste virtuose et autodidacte, Louis est un homme de scène d’exception. Son écriture est d’une noirceur incandescente, distille une poésie charnelle, une sensibilité à fleur de peau. Sa voix sensuelle et rauque donne à ses textes une intensité poignante. 
Louis a jalonné les routes hexagonales et européennes de plusieurs centaines de concerts et a su au fil du temps imposer son univers. 
Remarqué et apprécié par Jean-Louis Foulquier, il a été son invité dans plusieurs émissions, Pollen, TTC et aux Francofolies de la Rochelle. Fort de nombreux passages radios, émissions live, plateaux télé, il participa à de prestigieux festivals comme Voix de Fête à Geneve, Alors Chante à Montauban, Paroles et Musiques à Saint Etienne, Chorus des Hautes de Seine, Mars en chanson à Charleroi, les Poly’sons de Montbrison …



KALIMBO

L'enfant d'un arbre - Conte musical Sam. 05 mars à 18h00

L’histoire d’un petit tonneau devenu tambour « ka » est l’occasion de découvrir la culture musicale Guadeloupéenne, le commerce triangulaire et la tragédie de l’esclavage (dont l’abolition a eu lieu il y a plus de 167 ans). Ce conte musical est un savant mélange de musiques traditionnelles et modernes, qui ont su laisser la place à des textes très contemporains, montrant l’universalité à la fois de la musique et de la nature humaine. Grâce aux aventures et péripéties rencontrées par ce petit tonneau, l’écoute de cette histoire se fait différemment selon les âges.Elle permet d’aborder tout autant le thème de l’esclavage, que celui de l’acceptation de l’autre, de la vie en communauté quelque soit son origine, de la liberté de chacun, des thèmes et des valeurs qui sont, ô combien toujours d’ actualité…« Kalimbo, l’enfant d’un arbre » est un conte musical tout public.

Il était une fois... ça commence toujours comme ça les contes... Parfois, il y a des fées, parfois il y a des esprits qui viennent mettre leur grain de folie, ou de drame dans le récit. Voilà Papa Legba, le messager de dieu et des esprits... Le passeur entre le monde des esprits et le monde des vivants. Qui fait apparaître Kalimbo, l'esprit d'un tonneau, qui devient une sorte de tambour magique. Celui de la musique.Ainsi débute le périple d’un petit tonneau, parti du port négrier de Bordeaux, il rejoint l’Afrique puis les Iles du Vent, où de simple tonneau il devient tambour « ka », symbole de la liberté retrouvée.

 

 

Dès le premier chant, choral, on entre dans le vif du sujet, si la musique est belle, les paroles sont plus sombres. C'est l'antichambre de ce qui se fera dans les champs de coton de la Louisiane; du départ des ports négriers qui embarquent les africains vers un nouveau monde pour en faire des bêtes de somme; les traversées sur des bateaux qui naufragent parfois. Et c'est un rescapé d'un de ces naufrages qui raconte l'aventure de l'exil et de l'esclavage. Par un hasard complice, Papa Legba a fait apparaître Kalimbo qui va revivre l'histoire de sa famille, la transmission plus ou moins subliminale des vies de ceux qui l'ont précédé, son histoire africaine.

L'histoire de Kalimbo, celle de l'esclavage, renvoie à des pages très sombres, mais au final, quand on met en perspective cette histoire de Kalimbo, et ce qui se passe aujourd'hui, d'étranges résonances nous interpellent. Le Téméraire, ce bateau qui transporte du bois d'ébène vers d'autres terres « d'accueil » - on peut mettre des doubles guillemets- ça vous fait pas penser à d'autres bateaux de fortune qui s'échouent ici ou là... On disait « fortune de mer » pour les aléas, bons ou mauvais des expéditions maritimes.

Dans ce conte, les musiques sont nimbées de sortilèges, cette touche nostalgique, envoûtante, majestueuse et magique... Comme un conte, magique et cruel parfois, profondément humain.

Kalimbo, c'est la genèse du peuple du blues…", le symbole de la liberté retrouvée.



LES REINES

de N.Chaurette /Juste avant la Cie /Mise en scène Liza Guez - THEATRE Sam. 09 avril à 17h et 20h30, Dim. 10 avril à 14h

Dans Les Reines, qui se jouera pour la première fois au Théâtre du Seuil, six magnifiques comédiennes seront assises parmi vous, à portée de main. Elles viendront d'un autre univers, vous emporteront dans leur poésie, se haïront, se déchireront, vous feront rire aux larmes, juste là, devant vous.

 

Dans un vieil entrepôt, Shakespeare a oublié six de ses personnages féminins : Marguerite, l'experte en malédiction, La reine Elizabeth, parvenue tyrannique, Anne Warwick, l'ado machiavélique, Isabelle Warwick, sa soeur, langue de vipère névrosée, La Duchesse d'York, vieille peau mégalomaniaque,  Anne Dexter, le bouc émissaire estropié....Six Reines potentielles, épouses de rois assassinés, mères de rois meurtriers, soeurs de rois gâteux. 

 

Elles sont enfermées dans une tour. Elles attendent. Quoi? Qu’il se passe quelque chose, que vienne l'heure... de leur règne.

Depuis combien de temps sont-elles là? Une minute, une heure, un siècle? 

Au dehors, une tempête de neige menace de tout emporter. Le monde est sur le point de disparaître et les reines se déchirent dans d'éternelles querelles, complots et jalousies...

 

Sont-elles réelles? Sont-elles un songe? Elles emploient un langage poétique et taillé en pointe, mais leur présence et leur passion sont incandescentes. C'est cette rage et cette férocité brûlant en chacune d'elle qui les empêchent de tomber dans l'oubli. 




CHECK IN 1

Atelier adultes - THEATREMer. 08 juin à 20h30 Ven. 10 juin à 20h30

 


CHECK OFF 2

Atelier adultes - THEATRE Jeu. 09 juin à 20h30 Sam. 11 juin à 20h30